Les techniques de retrait de l’amiante

Dans tous les cas, le choix de la technique de retrait de l'amiante doit être motivé par : l'efficacité du procédé, la nature des matériaux, la moindre émission de fibres d'amiante, la moindre pénibilité pour les opérateurs.

La technique de retrait de l'amiante choisie doit également faciliter l'enlèvement et le conditionnement des déchets.

Pour les matériaux amiantés friables

Ce sont les matériaux qui vont présenter le plus de risque d'émission de particules et de fibres.

C'est pourquoi ils doivent recevoir un traitement d'imprégnation (généralement coloré afin d'en contrôler l'épandage) afin de neutraliser les poussières avant l'enlèvement des matériaux. Cette imprégnation doit être faite « à coeur ».
Une imprégnation correcte permet généralement de réduire le niveau de pollution à moins de 1 fibre/cm3 d'air.

Une fois l'imprégnation réalisée, les matériaux peuvent être retirés. Les techniques sont nombreuses et présentent toutes des avantages et des inconvénients.

On pourra ainsi procéder à un grattage manuel des surfaces en phase humide (directement après le traitement d'imprégnation) ou à un grattage mécanisé avec récupération des débris à la source (par aspiration, par exemple).
Le burinage, le sablage, le grenaillage, peuvent également être utilisés.

Par contre, d'autre techniques comme la cryogénie ou le décapage à très haute pression, qui sont très émissives, ne pourront être utilisées que si aucune des autres techniques ne permet d'obtenir un résultat satisfaisant.

Pour les matériaux amiantés non friables

Pour ces matériaux ne présentant pas de risque d'émission massive de fibres d'amiante, les techniques de retrait de l'amiante vont essentiellement dépendre de la nature des matériaux. Elles iront du simple démontage à la fragmentation.

Le démontage simple concernera essentiellement : faux plafonds, ardoises artificielles, bardages, plaques de toiture, cloisons, conduits et gaines, clapets coupe-feu, revêtement de sol en plastique-amiante.
Pour ces matériaux, un simple démontage, voire une dépose simple, pourront être réalisés. Le matériau ne sera pas découpé ou fragmenté.

Le démontage des matériaux amiantés avec leur support concernera des matériaux plus complexes et dont l'amiante a pu contaminer le support : peintures et enduits de protection, porte coupe-feu, garniture de friction, joints plats, etc....

Dans certains cas, il sera nécessaire de découper les matériaux amiantés.

Enfin, certains matériaux devront être fragmentés (cassés). Cette technique de retrait de l'amiante ne pourra être utilisée que dans les cas où le démontage ou la découpe seront techniquement impossibles à réaliser.

Laisser un commentaire