Amiante et enrobés : quelles responsabilités pour les collectivités ?

Très présent dans les enrobés, l’amiante représente un risque pour la santé des travailleurs sur les chantiers de travaux publics. Sociétés autoroutières et collectivités locales ont donc le devoir de prendre leurs précautions. Comment ?

Afin de prévenir les risques liés à l’amiante dans les enrobés, une circulaire ministérielle publiée le 15 mai 2013 a rendu obligatoire les tests permettant d’établir la présence éventuelle d’amiante et donc d’équiper les travailleurs en conséquence. Une tâche qui incombe aux maîtres d’ouvrage des chantiers - sociétés autoroutières ou collectivités locales - en charge des travaux.

Une fois l’amiante détecté, ils ont pour obligation de contacter une entreprise compétente pour procéder à la caractérisation des enrobés routiers concernés par le chantier. Cette caractérisation doit porter sur l’amiante (ou plus exactement les particules minérales allongées) et les hydrocarbures aromatiques polycycliques ou HAP, des polluants dont la teneur ne doit pas excéder certains seuils réglementaires.

Pour lire la suite de l'article, cliquez sur le lien suivant : http://www.constructioncayola.com/infrastructures/article/2016/05/10/105678/amiante-enrobes-quelles-responsabilites-pour-les-collectivites.php

Laisser un commentaire