L’interdiction de l’amiante est une longue marche

interdiction-amiante

Matériau miracle qui a tourné au cauchemar, l’amiante a été utilisé massivement pendant des décennies malgré son caractère cancérigène connu depuis les années 1950. Cette fibre minérale est aujourd’hui bannie sous toutes ses formes dans 59 pays, dont les membres de l’Union européenne. De nouveaux noms s’ajoutent à cette liste au fil des ans. Après la Nouvelle-Zélande en 2016, le Canada a promis de renoncer en 2018 au produit toxique dont il a longtemps et ardemment défendu le commerce.

L’amiante, très utilisé en Inde et en Chine

S’ils n’ont pas forcément interdit l’amiante, la plupart des pays ont drastiquement limité son usage à moins de mille tonnes par an. Les États-Unis qui ont fermé leurs mines en importent uniquement pour des machines de haute technologie utilisées par exemple à la Nasa, l’agence spatiale américaine. « Aujourd’hui, ce minerai reste consommé à grande échelle dans une quinzaine d’États », précise Marc Hindry, chargé des questions internationales à l’Association nationale de défense des victimes de l’amiante.

Retrouvez la suite de l'article "L'interdiction de l'amiante est une longue marche" en cliquant ici

Laisser un commentaire