Nouvel état de l’art dans le confinement amiante : Polyasim Y, premier avis technique du CEVALIA

en partenariat avec :

La commission CEVALIA a remis son premier avis technique au Polyasim Y, un substitut aux films polyéthylène pour le confinement de l’amiante. Un produit qui se révèle plus rapide à appliquer, plus performant et plus économique.

Le nouvel état de l’art dans le domaine du confinement de l’amiante prend forme. Depuis le 13 janvier 2017, les innovations en matière de détection, de gestion et de traitement de l’amiante peuvent obtenir un avis technique de la Commission d’évaluation CEVALIA, créée par le décret 2017-34. La société Polyasim est la première – et encore la seule à ce jour – à obtenir une reconnaissance technique avec son produit Polyasim Y. Substitut haute performance des films polyéthylène employés en solution de confinement de l’amiante, ce produit liquide à base de résine naturelle de latex s’applique par projection sur les surfaces décontaminables ou non : après séchage, il forme un film de propreté étanche et très résistant à la perforation (Dart supérieur à 1200g pour une épaisseur de 200 μm).

Le Polyasim Y s’utilise sur quasiment toutes les surfaces préalablement nettoyées – lisses ou poreuses –, telles que le béton, les parpaings, les peintures, les tapisseries ou encore les films polyéthylène. L’épaisseur appliquée augmentera avec la porosité du support. Une nouvelle couche pourra également être appliquée sur l’ancienne si des fissures ou des trous ont été oubliés. Le produit forme ainsi une unique peau par polymérisation, facilitant par la suite le déconfinement : le film se retirera à la main ou avec un enrouleur électrique pour plus de facilité.

Pénibilité et risques réduits

L’application par projection du Polyasim Y réduit considérablement le temps passé sur les chantiers. Plus de 1 000 m² peuvent être réalisés par jour, contrairement aux films polyéthylène traditionnels. Le mode opératoire et le conditionnement du produit permettent également de limiter la pénibilité et les risques de troubles musculo-squelettiques (TMS) des applicateurs : la machine Airless est plongée directement dans le seau (20 kg), dans lequel le produit est instantanément utilisable. L’adjonction d’une rallonge au pistolet permet par ailleurs de pulvériser le Polyasim Y jusqu’à quatre mètres de haut. Se passer de gazelle ou d’échafaudage réduit ainsi fortement le risque de chute, qui constitue la principale cause d’accidents du travail graves et mortels sur les chantiers. Quant au danger chimique, il est très limité car le Polyasim Y est constitué à base d’eau et ne contient aucun solvant dangereux.

27 % moins cher que les films traditionnels

Avec 1 000 m² appliqués en une journée, les économies sont vite au rendez-vous. Un désamianteur formé peut espérer confiner et enlever les protections collectives en Polyasim Y pour moins de 8 euros par m². En comparaison, un chantier de même taille réalisé avec des feuilles de polyéthylène représente un coût d’environ 11 euros le mètre carré. Les gains sur les coûts liés au personnel compensent ainsi largement le prix plus élevé du produit et la préparation supplémentaire des surfaces. Au final, la marge pour l’entreprise peut s’accroître directement de 27 %.

De plus, avec des jours de confinement souvent divisés par dix contrairement à l’utilisation du Polyane, l’entreprise est en mesure de répondre à un plus grand nombre d’offres pour accroître son activité. Les sociétés qui souhaitent essayer l’efficacité du Polyasim Y mais qui n’ont pas le temps ou les capacités d’intégrer l’innovation dans des conditions satisfaisantes à court terme pourront sous-traiter l’application et la dépose à l’entreprise Polyatech, certifiée pour le Polyasim Y, le temps de leur montée en compétence.

En savoir plus

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur

Laisser un commentaire