« Travailler en autonomie en milieu amianté » – Marion Carrasco (3M)

en partenariat avec :

Le Versaflo TR600 ASB a été spécifiquement conçu pour travailler en autonomie au contact de l’amiante.
ENTRETIEN AVEC
Marion Carrasco, directrice marketing de la division dédiée aux équipements de protection individuelle au sein de 3M France. Présent sur une dizaine de site en France avec plus de 2 600 salariés, le groupe a notamment inventé le premier masque anti-poussière jetable il y a près de quarante ans.

Constatez-vous des mauvaises pratiques en matière de protection respiratoire ?

Malgré les interventions directes auprès de nos clients et les kits d’information que nous leur mettons à disposition nous observons toujours quelques dérives. Il s’agit principalement de défauts de nettoyage. C’est pourquoi nous concevons nos produits de manière à ce que cette tâche soit la plus simple et la plus rapide possible. Notamment via des capots lisses et sans angles, ou des matériaux très lisses. Pour chaque développement nos équipes commencent par observer les pratiques des professionnels afin de développer des prototypes, qui sont ensuite testés sur le terrain. Nous redescendons ainsi vers des designs simples, ergonomiques, confortables et facilitant le nettoyage.

Quel est l’équipement le plus abouti pour intervenir en milieu amianté ?

Le Versaflo TR600 ASB a été spécifiquement conçu pour travailler en autonomie au contact de l’amiante. Il s’agit d’une unité filtrante de notre gamme de ventilations assistées : un système « embarqué » avec un moteur fixé en ceinture. Contrairement aux masques anti-poussière simples, ce ne sont plus les muscles des poumons qui font l’effort de respiration mais le moteur qui vient aspirer l’air ambiant, le filtrer et envoyer l’air sain dans un tuyau en sortie du moteur vers la coiffe de l’utilisateur. Le moteur utilisé est truffé d’électronique et possède des avertisseurs sonores et vibrants pour indiquer le niveau de charge de la batterie et le niveau de colmatage du filtre à poussière. Il peut également être utilisé avec des cartouches spéciales pour filtrer le gaz et la vapeur organique. Le système se rapproche des appareils à adduction d’air, avec cependant de moins grandes longueurs de tuyaux et de câbles, ce qui le rend moins compliqué à nettoyer.

En matière de protection auditive, nos casques à modulation sonore (Protac III) offrent un complément aux désamianteurs qui souhaitent gagner encore plus en autonomie. L’électronique embarquée dans ces casques protège l'audition et amplifie les sons les plus bas, permettant à l'utilisateur de parler à la personne à côté de lui. Nous avons également des modèles plus perfectionnés à radio intégrée qui permettent de communiquer jusqu’à plusieurs centaines de mètres de distance.

Et pour les diagnostiqueurs ?

Nous nous sommes rendu compte que les diagnostiqueurs intervenaient assez fréquemment en milieu amianté - et souvent en premier lieu - mais qu’ils étaient sous-équipés. Les systèmes à ventilation assistée offrent le meilleur type de protection à cette population : ils permettent d’être très mobile, sont faciles d’utilisation et possèdent un excellent niveau de protection. Nous faisons également beaucoup de sensibilisation auprès des petites entreprises du bâtiment, qui ne sont pas souvent confrontées à l’amiante. Nous leur indiquons comment s’équiper en fonction du process employé.

Interview réalisée dans le cadre de la Conférence Amiante de Marseille

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur

Laisser un commentaire