Nanoscop : son application au service des laboratoires

en partenariat avec :

ENTRETIEN AVEC
L’obscurcissement des grilles d’analyse est souvent sujet à des difficultés d’analyses et donc de résultat. Partant de ce constat, Jean-Michel Haas, président de Nanoscop, a développé une solution pouvant améliorer le travail des laborantins. Explication.

Nanoscop est une petite société créée en 2015 qui propose, en dehors de son site internet pour les laboratoires, des services aux entreprises travaillant dans le domaine de l’amiante. Ses principales activités sont :

  • Le suivi et maintien de systèmes qualité pour l’accréditation COFRAC pour les laboratoires de prélèvement (entrepreneur principal) et pour les laboratoires d’analyses pour les programmes LABREF 26 et LABREF 28, HP Env, programme 144…
  • Le conseil et l’assistance aux entreprises, AMO…

Son site internet www.nanoscop.fr propose une application dédiée aux laboratoires d’analyses pour la recherche d’amiante dans l’air en microscopie électronique à transmission analytique (META).

Pourquoi cette application ?

L’analyse pour la recherche de fibre d’amiante est un enjeu de santé public et nécessite une grande rigueur et une précision importante dans l’analyse afin de protéger les travailleurs et la population environnante. L'appréciation du taux d'obscurcissement impacte la réalisation ou non du comptage et de manière indirecte la validité de la Sensibilité analytique (SA).

Le constat

Cela fait des années que j’entendais dire qu’estimer le taux d’obscurcissement des grilles dans le cadre des analyses d’air en META n’étaient pas une chose aisée. Mais après pas mal de concertation avec différents acteurs, notamment dans le milieu du laboratoire, j’ai constaté que les laborantins ont beaucoup de difficultés pour appréhender le taux d’obscurcissement des grilles et donc pour respecter la norme dans le cadre de la préparation des échantillons de prélèvement d’air. L'être humain peut être très performant dans cet exercice mental. Cela dépend de chaque individu mais surtout d'un entraînement régulier.

L’idée

L’idée a été de trouver un système performant pouvant aider techniquement les laborantins dans cette difficulté. Le logiciel proposé permet l'entraînement, et la mesure des performances du laborantin. Le laboratoire peut ainsi homogénéiser les performances de son personnel et rendre plus robuste l'expression de sa SA. L’objectif et d'aider les laboratoires à améliorer et maintenir les compétences dans ce domaine très précis, qui impacte directement la validité du résultat des analyses d'air.

Le concept

Le système consiste à développer une grande bibliothèque d’images représentant des poussières et des fibres sur une surface représentant une ouverture de grille à des grossissements différents comme si le laborantin était en observation sur le microscope électronique à transmission. Le but étant de faire apparaître pendant un temps donné une grille avec différents grossissements de manière à se rapprocher le plus possible de la réalité lors de l’observation au META. L’objectif de l’exercice est d’avoir des grilles aléatoires tant sur la quantité de reproduction de particules que de reproduction de fibres. L’encrassement simulé est compris entre 2 et 50% de la surface de l’ouverture. Chaque image est ainsi unique.

Le candidat se trouve en présence de trois choix de grossissement et peut prendre celui qu’il utilise habituellement dans son travail pour faire son estimation du pourcentage d’obscurcissement tel que présenté dans l’application.

En fin de test, un rapport confirmant la réussite du test permet au candidat de prouver en toute impartialité et indépendance, qu’il sait parfaitement estimer ce critère normatif.

L’application Nanoscop.fr est un outil pour aider les laborantins dans leur travail et donc rendre plus fiables les analyses d’air. D’autres développements sont actuellement à l’étude pour aider à améliorer encore plus la qualité de l’analyse.

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur

Laisser un commentaire