Certification NF des EPI de la tête pour les chantiers et l’industrie : un gage de sécurité pour les opérateurs

en partenariat avec :

Sigle bien connu des professionnels, « NF » est la marque collective de certification délivrée par Afnor Certification qui atteste de la conformité du produit à des exigences spécifiques de sécurité et de qualité. Ces exigences sont définies dans un référentiel élaboré collectivement sous l’égide d’Afnor Certification. Les équipements de protection individuelle de la tête - notamment les casques de chantier et les casquettes anti-heurts -, font naturellement l’objet d’une certification NF qui va bien au-delà des exigences de sécurité imposées par les normes européennes. Le point avec Nicolas Demarest, Ingénieur certification pôle Incendie & Sécurité au sein d’Afnor Certification.

Qu’est-ce-que la certification NF des équipements de protection de la tête et quels sont ses avantages ?

La certification NF porte sur les équipements de protection de la tête : casques de chantier, casquettes anti-heurts, casques de protection haute performance. Il s’agit de trois niveaux de certifications différents. Ces certifications regroupent des exigences retenues par les acteurs d’un secteur donné comme caractérisant un produit de qualité. Il est donc évident que ces critères de qualité vont beaucoup plus loin que les réglementations ou les normes existantes.

Il n’y a en effet pas d’obligation dans le code du Travail de recourir à des équipements de protection certifiés NF. Cependant, les exigences de sécurité des travailleurs inscrites dans le référentiel de certification sont beaucoup plus élevées, par exemple, que celles posées par le marquage CE. Rappelons que ce marquage n’est qu’un « passeport » qui permet à un produit d’être vendu sur le marché européen, avec des exigences de sécurité, moins importantes que celle la certification NF portant sur les mêmes équipements.

En ce sens, le marquage CE s’adresse avant tout aux autorités de surveillance du marché, notamment aux douanes et à la DGCCRF, comme preuve que le produit peut librement circuler dans l’UE. La marque NF, quant à elle, s’adresse à l’acheteur et à l’utilisateur comme garantie de la conformité du produit aux exigences de sécurité et de performance, garantie par un contrôle systématique d’un organisme indépendant du fabricant du produit.

De la même manière, le marquage CE est accordé sur la base d’un essai-type (AET) sur le produit, qui ne garantit pas un contrôle indépendant du fabricant, lequel peut décider lui-même des modalités de contrôle. La certification NF est pour sa part la preuve que le produit est conçu selon un cahier des charges strict élaboré par des professionnels du secteur et qu’il est contrôlé de manière continue, même après l’obtention de certification pendant une durée de trois ans, renouvelable.

Concernant les exigences de la certification NF, prenons l’exemple des casques de chantier : là où la réglementation CE exige une force transmise inférieure à 5kN en termes d’absorption des chocs, la certification NF impose une force transmise inférieure à 4kN. De même, là où la réglementation CE n’exprime aucune exigence de résistance à la déformation latérale, la NF impose que celle-ci ne dépasse pas 30mm pour une charge de 250N et 10mm après retour à la charge initiale. Concernant l’ancrage jugulaire, la norme CE n’impose pas au fabricant de faire tester une des jugulaires vendues avec le casque, alors que la certification NF l’oblige à faire tester toutes les jugulaires vendues avec son produit.

Enfin, à l’inverse de ce qui est prévu par la réglementation, la certification NF impose au vendeur de faire figurer le poids du produit, et de prendre en compte son recyclage en fin de vie.

Comment se conçoit une certification NF ?

Formellement, le point de départ d’une norme est une expression de besoin émanant des professionnels du secteur, concernant un produit ou un service, dans l’objectif d’en déterminer les caractéristiques, notamment techniques, qui vont en faire un produit de qualité.

Les professionnels prennent ensuite contact avec Afnor Certification, généralement par le biais de leur fédération ou de fabricants qui ont déjà travaillé avec nous, afin de développer une certification en rapport avec la norme établie. Nous réalisons une étude en interne sur le produit ou le service dont la certification est demandée.

Une fois cette étude réalisée, la certification est élaborée avec la participation de 3 collèges : fabricants et distributeurs / Utilisateurs et prescripteurs, (exemples : assurances, INRS, OPPBTP) / Organismes techniques et administrations.

L’élaboration du référentiel de certification se fait en plusieurs phases d’échanges dans et entre les collèges, et est le résultat d’un consensus entre les exigences de ses membres. La certification peut également décider d’aller plus loin que les prérequis de la norme. C’est le cas de la marque NF pour les équipements de protection de la tête. Ce référentiel n’est bien évidemment pas figé et peut être modifié en fonction des besoins et des nécessités du marché ou de la réglementation.

Comment se déroule le processus de certification NF chez Afnor Certification ? Quelles en sont les étapes ?

Tout commence par une étude de recevabilité. Un fabricant qui souhaite faire certifier NF l’un de ses produits doit commencer par nous contacter et monter un dossier qui va reprendre différents éléments, comme l’attestation d’essai-type AET, les éléments techniques obligatoires du produit, la liste des références des jugulaires (pour les casques), son plan de contrôle interne, etc. C’est-à-dire tout un ensemble d’éléments qui vont nous permettre de constater que son produit et ses process sont déjà conformes à la réglementation de base.

Une fois ce dossier validé, Afnor Certification procède à un audit du site de fabrication, au cours duquel nous allons vérifier sur place le respect des exigences qualité définies dans le référentiel vis-à-vis du processus de fabrication, incluant également son système qualité selon les prérequis de l’ISO 9001 ainsi que sa capacité à fabriquer le produit en quantité et à qualité constante, par exemple.

Ensuite, le produit est prélevé et transmis au laboratoire d’essais qui procède aux tests du produit en fonction du référentiel qui lui est applicable. Cette phase d’essais et de tests est réalisée par un laboratoire indépendant partenaire, le CRITT.

Si le produit passe les tests (audit et essais), nous lui délivrons un certificat NF valable pendant 3 ans.
Au cours de cette période, nous allons réaliser chaque année un audit de surveillance ainsi que des essais sur le produit, à la différence du marquage CE, afin de vérifier la conformité du produit et le maintien du niveau de qualité exigé par le référentiel vis-à-vis du fabricant. Les tests indépendants sont réalisés par le CRITT suivant un programme d’essais de suivi, défini dans le référentiel de certification et portant sur les caractéristiques essentielles du produit. Pour un casque de chantier par exemple, il s’agira de la résistance à la pénétration, à la flamme, aux chocs et à la déformation latérale.

Au final, une certification NF demeure un investissement pour le fabricant, mais constitue un argument de vente efficace. Elle permet aux utilisateurs de différencier les produits sur un marché où l’offre est importante et les niveaux de qualité hétérogènes.

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur