Comment mesurer le risque amiante sur chantier SS3/SS4 ? (Avec AC Environnement)

Brice Bessières, responsable Grands Comptes chez AC Environnement, fait le point sur la mesure du risque amiante des chantiers en sous-section 3 (SS3) et sous-section 4 (SS4). Une vidéo réalisée dans le cadre du Grand Circuit Maîtriser l'Amiante.

Retranscription de l'extrait :

Brice Bessières : « Les enjeux des mesures d'empoussièrement sur opérateur - que l'on peut également appeler mesures d'empoussièrement au poste de travail - sont liés au respect du code du travail. Chaque employeur doit faire une évaluation du risque pour ses employés, et les mesures d'empoussièrement sur opérateur sont le seul moyen de mesurer le risque amiante pendant les phases opérationnelles (que ce soit en sous-section 3 ou en sous-section 4). Le seul moyen de venir contrôler l'atmosphère ambiante dans lequel va évoluer un opérateur.

Ces mesures doivent être au préalable accompagnées d'une stratégie d'échantillonnage. Cette stratégie d'échantillonnage est une étude documentaire basée sur les plans de retrait amiante fournis par l'entreprise de désamiantage, ou les modes opératoires lorsqu'il s'agit de sous-section 4. Cette étude du document, liée à la nature des travaux et à la géographie du chantier, va permettre de définir un nombre, un type et la localisation précise des mesures d'empoussièrement qui doivent être effectuées.

Le matériau sur lequel l'intervenant va interagir, les modalités d'intervention et les équipements de protection collectifs : ces trois données doivent être prises en compte et forment ce que l'on appelle un processus. Toute entreprise doit mesurer le risque des employés pour chacun de ces processus.

Les laboratoires doivent remettre un rapport final. Ce rapport final doit contenir la stratégie d'échantillonnage (préalablement définie), les différents processus et leur descriptif, les résultats de ces mesures et donc l'interprétation générale. Ce rapport final est le seul et unique document que les entreprises de désamiantage doivent avoir entre les mains afin de prendre en compte les résultats de ces mesures. Et bien sûr, l'ensemble de ces mesures doit être effectué sous accréditation Cofrac, qui vient valider les différentes étapes de ces chantiers tests ou des chantiers de validation.

Aujourd'hui, AC Environnement est en mesure d'accompagner les entreprises de travaux de désamiantage ou les entreprises intervenant en SS4. Aussi bien dans la formation que dans la rédaction des modes opératoires et dans l'établissement de ces chantiers tests. »