L’auto-gouvernance selon EuropAmiante : libérer les énergies, au service du client

en partenariat avec :

Dans un mouvement de remise au centre de l’humain, EuropAmiante a initié en 2018 une démarche d'auto-gouvernance. La société s’organise désormais en équipes autonomes qui prennent en charge le client de A à Z et sont autant d’entreprises dans l’entreprise. Retour sur cette expérience avec Carine Rouvier, PDG d’EuropAmiante.

EuropAmiante s'est engagée sur la voie de l'entreprise libérée. Quels sont les premiers résultats de cette politique de management ?

Les résultats sont arrivés très rapidement, puisqu'en un an et demi la société est passée de deux à quatre agences. Une cinquième est également en gestation. EuropAmiante compte à présent huit équipes autonomes de 3 à 18 personnes. Ce développement, c'est l'auto-gouvernance qui l'a permis en libérant les énergies des collaborateurs. L’entreprise les accompagne au quotidien dans ce qu’ils font et les compétences qu’ils souhaitent développer. Si bien qu’ils en viennent à se demander s’ils ne pourraient pas ouvrir leur propre agence, ce que nous leur permettons en les assistant dans la démarche.

Ce modèle est un véritable état d’esprit qui permet à de petites communautés à l’intérieur de l’entreprise de voler de leurs propres ailes et d’être responsables de leurs choix. Aussi, 100 % de nos énergies sont tournées vers nos clients. L'auto-gouvernance a même des effets en dehors de l'entreprise, car les salariés s'engagent également de leur propre initiative auprès d'associations locales.

Quelle suite prendra cette expérience en 2020 ?

Nous allons pour les cinq prochaines années travailler sur cinq grands thèmes que nous avons déterminés collectivement :

1°) Entreprise engagée

Que ce soit au niveau sociétal ou environnemental, nous nous engageons dans de nombreux projets. Nos équipes se sont par exemple intéressées à l’impact environnemental de leurs interventions, notamment leur consommation quotidienne de bouteilles d’eau en plastique, et ont imaginé un moyen de faire de l’économie circulaire.

2°) Transparence

Nous sommes très transparents sur nos chantiers, ce que je considère être un prérequis dans notre métier, mais nous souhaitons aller encore plus loin. Notre équipe de cinq informaticiens travaille ainsi sur deux outils. Tout d’abord une plateforme client numérique, sur laquelle le client pourra consulter la vie de ses chantiers en temps réel et les documents associés, qu’il pourra également déposer. Ce service sera connecté avec notre système informatique collaboratif. Pour le deuxième outil, EuropAmiante sera la première entreprise en France à offrir la possibilité de réaliser une estimation en ligne des tarifs de son chantier de désamiantage. N'importe qui pourra se connecter, enregistrer ses coordonnées et répondre aux nombreuses questions qu’exige l'algorithme pour procéder à l’analyse de risque et générer l’estimation.

3°) Couverture géographique

Nous poursuivons notre développement sur tout le territoire français, justement via les projets de création d’agences portés par nos salariés. J’ai par ailleurs délégué certaines responsabilités au sein de l’entreprise pour accompagner personnellement le développement de ces projets.

4°) Indépendance des moyens

L’entreprise est indépendante et ne fait partie d'aucun groupe. Une position que nous comptons bien conserver. Nous sommes propriétaire de 95% de notre matériel et la totalité de celui-ci est maintenu en interne.

5°) Savoir-faire et expertise

EuropAmiante continuera de s’entourer de collaborateurs polyvalents, qu’elle accompagnera dans le développement de leurs compétences. Il s’agit aussi de poursuivre nos activités spécifiques, comme les interventions sur sites hyper-sécurisés (l’Elysée, l’Assemblée Nationale, le Sénat, les commissariats…). Nous comptons également dans nos effectifs des auditeurs certifiés, qui ont réalisé 64 audits sur nos chantiers en 2019, des cordistes et une équipe de couvreurs.

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur

sur le même sujet...