🔒 Exposés à l’amiante, leur seul préjudice moral est le préjudice d’anxiété

Impossible pour des salariés de chantiers navals exposés à l’amiante d’obtenir la reconnaissance d’un préjudice moral résultant d’un manquement de l’employeur à son obligation de sécurité de résultat. Peu importe qu’ils n’aient pas droit au préjudice d’anxiété.

 

 

Inscrivez-vous gratuitement et accédez aux contenus munis d'un cadenas 🔒
Accédez gratuitement à la veille juridique : les textes parus au Journal Officiel, les projets de textes, la veille jurisprudentielle, les commentaires et analyse. Recevez nos newsletters bi-mensuelles. Restez informés sur les actualités techniques, les produits innovants, la gestion de votre entreprise, les conseils pour progresser.
Si vous êtes déjà inscrit, cliquez ici pour vous connecter.

Découvrez le détail de nos offres...